PRESENTATION FRANCK PITELET

Bienvenue sur mon site

                                                  

 

Franck, coutelier Artisan à Thiers.

 

Avec mon épouse et ma famille, nous vous accueillons dans notre magasin de coutellerie, dans le centre historique de Thiers et sur internet. Nous vous proposons une sélection des meilleures marques. Un couteau n’est pas obligé d’être trop cher pour bien couper, mais si vous êtes satisfait du service qu’il vous rend, il ne vous quittera plus. Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller et vous faire partager notre expérience et la passion qui nous anime.

 

 

Votre couteau en pièce unique sur commande :     

 

Je vous propose également de fabriquer pour vous, un couteau à votre idée : votre couteau. Un couteau dont nous aurons discuté ensemble les moindres détails pour qu’il soit votre couteau.

 

Vous et moi partageons la même passion du bel objet, une belle montre, un briquet, un beau couteau, sont des objets très personnels. Le couteau se porte au plus près de soi, c’est un objet intime. Dans votre main, il est un bon compagnon pour partager les meilleurs instants avec vos amis. Dans votre poche, vous le sentez si près. Dans votre main, il se sentira utile et vous pourrez être fier d’un couteau unique qui va bien à votre main et vous ressemble.

 

Un couteau n’est pas fait que pour couper, il se doit d’être beau et bon compagnon, s’il est unique, fait à votre idée, vous direz « mon couteau », Je vous l’aurais fabriqué à votre idée, mais en y ajoutant beaucoup de mon amour du couteau et de ma passion pour mon métier.

 

Franck Pitelet, petite histoire d’une passion :

 

Après des études techniques qui m’ouvraient les portes de l’activité coutelière, j’ai travaillé, à domicile, pour plusieurs fabricants de coutellerie reconnus. Je  suis installé à mon compte, coutelier artisan depuis 1988. J’avais toujours voulu être coutelier.

 

Parfois, je me demande pourquoi j'ai tant de plaisir à fabriquer des couteaux;
Je crois qu'il faut remonter à mon enfance (comme d'ailleurs c'est souvent le cas quand on se demande pourquoi on aime sentir un parfum ou bien toucher une étoffe ou encore, voir et revoir une couleur)

 

Mon grand-père avait toujours sur lui "son" couteau (et j'admirais mon grand-père).

 

Petit, je regardais mon grand-père glisser sa main dans la poche, il en sortait son couteau qu’il ouvrait au moment du repas. A la fin du repas, il l’essuyait, le caressait du regard puis le rangeait de nouveau dans sa poche. De temps à autre, il vérifiait du bout des doigts le tranchant, puis d’un geste délicat l’affilait avec une petite pierre. Ce couteau, quand il le sortait de sa poche au moment des repas,  il me donnait l'impression de lui parler avant de l'ouvrir. Tous ces souvenirs, ces rites, ont gravé en moi l’amour du couteau.